Accueil > Thématiques > Capitalisme contemporain : aternatives au libre échange

Alternative(s) au libre-échange : nouveau chantier

jeudi 22 juin 2006

n nouveau chantier est en cours d’ouverture suite au séminaire du 11 juillet 2006 organisé par le groupe d’études REGALE avec le soutien d’Espaces Marx et de CIDECOS. Rendez-vous dans le site à la nouvelle rubrique installée sous la bannière Capitalisme Contemporain. Cliquez ici :

Chantier Alternative(s) au libre-échange

Pour tout renseignement, contactez Paul Sindic :

E-mail : Paul.Sindic@wanadoo.fr, tél. : 0467108175

Résumé du séminaire du 11 juillet :

L’objectif du séminaire du 11 juillet était de proposer et de discuter des conceptions alternatives dans les échanges commerciaux (flux de produits, de services et de capitaux marchands) entre pays capitalistes développés, pays du « Sud » et grands pays émergents, écartant tant le libre échangisme mondialisé que le protectionnisme autarcique. Le but : en finir avec la loi de la jungle néolibérale en défendant une (ou des) régulation(s) des échanges gouvernée(s) par des logiques de développement économique et social, de satisfaction des besoins sociaux et de plein emploi dans les pays du « Sud », les pays « émergents », et les pays capitalistes occidentaux, de respect de diverses contraintes planétaires (lutte contre « l’effet de serre », économie des ressources naturelles, etc.). Contribuer au développement d’un courant de réflexions et d’études sur cette orientation.

La première partie du séminaire a été consacrée à une critique approfondie du libre échangisme mondialisé, soulignant les perspectives catastrophiques de déstabilisations de grande envergure auxquelles il conduit, ainsi que son caractère de machine de guerre contre le monde du travail, aggravant toujours plus la précarité et la mise en cause des acquis sociaux au « Nord », tout en restaurant des processus de domination néocoloniaux vis-à-vis des pays du « Sud ».

La deuxième partie a été consacrée aux possibilités de concevoir des régulations des échanges alternatives sous-tendues par des logiques différentes, autres que celles de l’accumulation de richesses au profit des intérêts capitalistes les plus puissants et les plus internationalisés. Elles doivent au contraire être conçues pour favoriser : 1) Le développement économique et social des pays du « Sud », intégrant des objectifs de plein emploi et d’amélioration des salaires et des acquis sociaux pour les dits pays, 2) Le retour au plein emploi dans les pays capitalistes développés tout en y faisant cesser la pression à la baisse des salaires et des acquis sociaux qu’exerce actuellement le libre échangisme mondialisé. Des exemples concrets de telles régulations ont été abordés au cours du séminaire.

Toutes les informations sur le séminaire du 11 juillet en cliquant sur le document ci-dessous. A bientôt.

titre documents joints

Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0