Accueil > Thématiques > Sciences > "atelier L" "nouveaux concepts nouveaux outils pour la transformation (...) > Journée du 3 février 2007 : Réseaux, théories, critiques et pratiques

Compte-rendu à chaud

vendredi 16 mars 2007, par Janine Guespin

Quoique ancien, le réseau fournit un mythe persistant... mais renouvelé aujourd’hui en matière d’analyse politique et des mouvements sociaux. D’une part, il percute de plein fouet la crise du politique, des partis, de la démocratie délégataire et des systèmes hiérarchiques (le terme réseau est presque devenu une pierre de touche de l’identité ‘révolutionnaire’ que l’on soit ‘pour’ ou ‘contre’). Ceci a rendu malaisé l’analyse en détail de ses propriétés pour cause de surcharge émotive et symbolique, et de difficulté objective à analyser une notion aussi étroitement associée au changement en cours dans le temps même où il se produit. Ainsi la journée finalement a-t-elle porté davantage sur et autour du concept lui-même que sur un travail analytique des propriétés des réseaux (ce qui était certainement nécessaire, et initialement le but premier).

Pourtant et d’autre part, les avancées de plusieurs champs scientifiques offrent des perspectives nouvelles pour l’analyse et la compréhension des relations et des dynamiques qui se produisent au sein des réseaux et leur donnent sens. Une articulation, entre théories et pratiques des réseaux, un enrichissement mutuel, est plus que jamais indispensable dans le champ qui est le nôtre de la transformation sociale, et reste toujours à faire. Les éléments apportés par cette journée devraient y contribuer. En somme, nous avons amassé le tas de briques (même s’il en manque encore), il nous faut maintenant construire la maison !!! Quelques propositions en ce sens ont été faites lors de la journée.

D’une part les textes des présentations seront installés bientôt sur la page web de l’atelier L. En raison de la densité des interventions, la discussion n’a pas été aussi poussée qu’on aurait pu le souhaiter (30mn le matin, 1 heure l’après midi sous forme de table ronde pour faire des propositions pour la suite.) C’est pourquoi la liste de diffusion et la page web devraient pouvoir être utilisées pour continuer la réflexion commune. (Par exemple les discussions concernant les interventions pourraient se poursuivre sur la page web grâce aux rubriques ‘répondre’).
D’autre part, les interventions pendant les discussions, et particulièrement celles qui concernent les questions qui seraient susceptibles d’être abordées par la suite, devraient aussi nous parvenir, avec toutes les précisions et modifications que leurs auteurs souhaitent y apporter, tout comme celles qui n’ont pas été proposées pendant la réunion, mais auxquelles chacun de nous a pensé ensuite, (là encore, le mieux serait par l’intermédiaire de la fonction ‘répondre à tous’ de cette liste de diffusion).
Il a été suggéré que les réactions à ces questions pourraient servir de base à la poursuite du travail et permettre de déterminer celles des questions qui intéressent suffisamment de participants pour donner lieu soit à un groupe de travail, soit à une réunion ultérieure.

Enfin, un comité de pilotage de l’atelier L pourrait-il se constituer en renforçant les 4 organisateurs de la réunion du 3 février ? Ceux qui se sentent l’envie, soit d’y participer de façon globale, soit d’animer une direction de travail, seront plus que bienvenus.

Janine Guespin

Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0