Accueil > Thématiques > Sciences > "atelier L" "nouveaux concepts nouveaux outils pour la transformation (...) > Crise du communisme vivant : un problème de méthode ?

Logiciel E2 pour étudier l’émergence contrôlée par régulation homéostatique dans un réseau dynamique

une métaphore utile pour la mise en œuvre des méthodes de militance

dimanche 20 mai 2007, par Philippe Gascuel

Introduction, rappels

- Depuis dix ans environ, j’ai cherché à évoquer, avec mes modèles informatiques, une conception du monde qui rende crédible ma façon de militer, de rêver à l’avenir souhaitable de la société humaine.

- Je ne dis pas que l’éclairage que peuvent donner les sciences dures du non-linéaire, du complexe, de l’émergence, des réseaux etc., est suffisant pour l’étude de la société, je dis qu’il est nécessaire (par " sciences dures " j’entends la physique, les mathématiques, les modèles informatiques ...)

- Je vais exposer ici les conclusions et les métaphores possibles auxquelles m’ont conduit des expériences nombreuses et diversifiées menées avec la version E2 de mon modèle informatique " Vie ".

- Ce modèle, comme tous ceux de sa famille, est d’une nature telle qu’on y trouve, lorsqu’il fonctionne, plus que ce que l’on y a mis statiquement au départ. C’est un modèle qui manifeste de " l’émergence ", j’y reviendrai.

- Ce modèle informatique E2 nous rapproche des "Règles de la responsabilité militante" proposées dans le livre " Révolutionner : une méthode pour tous - avec 212 citations encourageantes de Marx, Engels, Lénine, Mao-Zedong, Gramsci, Hegel - et quelques logiciels ", sur mon site Internet " Science pour citoyens ".

- Toute société humaine (comme toute personne) met en œuvre, de façon basique, ce que j’appelle les 3 premières " règles de la responsabilité" (ou " règles RCS "), des règles qui sont illustrées par " modèle informatique E2 " :

  • Règle 1 : " ne pas se laisser modifier par le monde "
  • Règle 2 : " se modifier soi-même d’après le monde "
  • Règle 3 : " modifier le monde d’après soi-même "

- Ces règles exploitent " les rapports entre chaque individu et son monde ", des rapports qui peuvent être explorés de façon parfaitement objective, scientifique. Mon " modèle informatique E2 ", d’accompagnement didactique, est un outil spécifique pour aider à prendre objectivement conscience de ces rapports, pour prendre connaissance de la science qui décrit ces rapports.

Que voit-on sur l’écran (nombreux extraits du livre " Révolutionner...") ?

- Modèle informatique E2 est un système physique qui associe grâce à un ordinateur, dans un ordinateur, "auto-organisation" et "régulation homéostatique entre population de grands ronds et environnement "

- Deux processus naturels (j’insiste sur " naturels ") sont montrés en interaction :

  • " l’auto-organisation " qui est un phénomène naturel, émergent, immédiatement créateur (montré dans ma première intervention)
  • " la régulation homéostatique ", autre phénomène naturel, mis en œuvre de façon consciente et constituante dans toutes les civilisations humaines, un phénomène responsable de créations contrôlées, protégées, ayant donc un avenir plus ou moins prévisible, d’avantage assuré.

- On peut étudier les réactions adaptatives de " modèle informatique E2 " à des agressions de l’environnement provoquées par l’expérimentateur.


Description :

Le modèle, dérivé par enrichissement du modèle minimum pour étudier l’émergence proposé dans ma première contribution, reste très simple.

Aux connexions constitutives de l’émergence, il ajoute les connexions de l’homéostasie.

Sur un écran d’ordinateur, comme dans " modèle 1 ", des " grands ronds " rebondissent sur les bords et entre eux, comme les molécules d’un gaz. Moyennant une " pluie de colle volatile " (des " petits ronds " qui tombent du haut de l’écran), des " grands ronds " s’assemblent en " structures de grands ronds collés ". Ces structures sont éphémères (vu la volatilité de la colle), elles évoluent spontanément, naturellement (sans avoir été programmées explicitement pour cela), lentement, de façon quelque peu erratique, vers des configurations de plus en plus efficaces et bénéfiques (pour elles-mêmes et pour chaque grand rond). La colle est de mieux en mieux attrapée.

Ce qui est rajouté à " modèle 1 " : si la quantité de colle volatile attrapée par la totalité des grands ronds, collés ou non, dépasse une valeur limite choisie par l’utilisateur du modèle, alors la colle n’entre plus pour un temps dans les grands ronds (tant que la valeur limite est dépassée).

  • Grâce à cette instruction rajoutée, " Modèle informatique E2 " (auto-organisation adaptative modérée) résout très simplement la question de la simulation des " trois premières règles RCS ", comme je le montre plus loin.
  • Dans " modèle informatique E2 " le sujet responsable est la population toute entière des grands ronds. Cette population est en équilibre dynamique avec le milieu (dont la pluie de colle volatile). Outre l’émergence, il y a une boucle de rétroaction négative.

Après un " dépassement ", par programmation, la colle n’entre plus pour un temps dans les grands ronds : que ce soit par refus d’accepter de la colle (= modification de soi-même, règle RCS 2) , ou par interruption de la pluie de colle (= modification du monde, règle RCS 3). Dans mon modèle qui se veut simple, le choix entre ces deux réponses possibles, entre ces deux types de fonctionnements, est un paramètre de départ à la disposition de l’utilisateur du logiciel.

  • Cette régulation existe chez tous les être vivants. Elle fait partie du naturel vivant. Il existe des systèmes spécialisés à tous les niveaux du vivant qui prennent en compte cette régulation. Le système immunitaire des vertébrés est un chef-d’œuvre. Chez les humains, le patrimoine culturel lui-même prend en compte cette régulation.

Dans ce cadre explicatif, qui est celui d’un fonctionnement homéostatique, il n’y a aucune " création ", les trois règles RCS fonctionnent sans créer quoi que ce soit. Il y a seulement " entretien " de la vie précédemment créée par l’auto-organisation émergente adaptative.

Quoiqu’il y ait en permanence de l’auto-organisation pour compenser les disparitions dues à l’évaporation de la colle ... La vie continue.

La règle RCS 1 n’est pas dans le processus créatif (émergence), elle n’intervient qu’après, pour finalement contrôler, garantir, maintenir la création.

La règle RCS 1 n’est pas primitive, mais acquise au cours de l’évolution biologique. La limite à ne pas dépasser, dans la vie réelle, est un résultat enregistré par l’expérience vitale : " si je croîs trop je meure " (par épuisement des ressources naturelles par exemple).

" Ne pas se laisser modifier par le monde " chez les animaux, c’est la révolte, le mouvement primitif, le réflexe. Chez nous humains aussi (avec une répétition du naturel au niveau culturel). C’est le point de départ, la mise en marche, des règles 2 et 3 pour apporter une solution à la difficulté rencontrée.


Plus pointu : avec " modèle informatique E2 " il y a " auto-réparation " automatique des dommages, c’est-à-dire reprise visible de l’auto-organisation adaptative sous-jacente, après agression du monde extérieur.

Dans " modèle informatique E2 " plus la population est riche en colle, plus vite et mieux elle se reconstruit ? C’est le contraire, la population trop riche en colle se reconstruit " trop vite ", c’est-à-dire en agrégats non optimisés, ce qui est parfaitement réaliste du point de vue des biologistes. Comme démonstration de l’efficacité de l’évolution naturelle selon Darwin c’est excellent ! Et excellent aussi comme démonstration de la pertinence de modèle E2 !

Modèle informatique E2 pour des métaphores de la vie militante, résumé :

- C’est le plus réaliste de mes modèles informatiques par rapport à la vie, notamment par rapport à la vie militante (en fait, il a été écrit à partir de modèle informatique 1 pour satisfaire au mieux ces métaphores, en restant un modèle informatique très simple).

- Toute société humaine est " à émergence contrôlée ". Il y a des boucles de rétroaction positives (naturelles, non programmées) qui produisent l’émergence, et une boucle négative (culturelle, programmée) qui contrôle l’amplitude de cette émergence.

  • " Naturelle " : cf. " croissance des forces productives " ...
  • " Culturelle " : cf. " politique du développement durable ", comportement des militants créateurs et responsables ...

- Même mécanisme d’émergence contrôlée pour la vie de toute personne, et pour la vie de toute organisation ou société humaine.

Citations marxistes (extraites de mon livre " Révolutionner ... ") :

Règle 1 : " NE PAS SE LAISSER MODIFIER PAR DES ASPECTS DU MONDE PERSONNIFIÉS, IMMÉDIATS, ISOLÉS, EXTERNES, ETC. "

- Marx et Engels - La sainte famille

Ces travailleurs nombreux, communistes, qui travaillent dans les ateliers de Manchester et de Lyon par exemple, ne croient pas que c’est au moyen de "la pensée pure" qu’ils pourront se débarrasser de leurs patrons et de leur dégradation de fait

- Engels - Ludwig Feuerbach

Il faut sacrifier impitoyablement les êtres supérieurs créés par notre imagination religieuse, tout ce qui est adjonction étrangère à la nature telle qu’elle se présente

- Engels - Correspondance

Il ne faut pas faire de la théorie une chose à apprendre par cœur qui suffirait alors purement et simplement à tous les besoins

- Mao-Zedong - Mesure politique importance exceptionnelle

Il ne faut pas laisser la force de l’habitude paralyser nos consciences

- Mao-Zedong - Pour un style correct du travail

Il ne faut pas suivre aveuglément les autres, ni prêcher la soumission servile à l’opinion d’autrui

Règle 2 : " SE MODIFIER SOI-MEME, ICI ET MAINTENANT, CHAQUE FOIS PLUS PROFONDÉMENT, D’APRÈS TOUS LES ASPECTS DU MONDE (CELA COMPORTE LE TRAVAIL DE CONNAISSANCE) "

- Engels - Ludwig Feuerbach

Le monde doit être considéré comme un complexe de processus où les choses passent par un changement ininterrompu de devenir et de périr, et où un développement progressif finit toujours par se faire jour

- Engels - Anti-Dühring

Les choses et leur reflet dans la pensée ne sont pas des objets d’études isolés, à considérer l’un après l’autre

- Lénine - Lettres sur la tactique

Il faut tenir compte de la réalité vivante, et non se cramponner à la théorie d’hier : la théorie est grise, mon ami, mais l’arbre de la vie est éternellement vert

- Lénine - Cahiers philosophiques

Le dédoublement de ce qui est un et la connaissance de ses parties contradictoires constituent le fond de la dialectique

- Lénine - Cahiers philosophiques

Le développement est la lutte des contraires

- Mao-Zedong - De la juste solution des contradictions au sein du peuple

Nous devons distinguer avec soin ce qui est réellement herbe vénéneuse et ce qui est réellement fleur embaumée

- Mao-Zedong - A propos de la contradiction

Les contradictions sont intérieurement inhérentes à toutes les choses comme à tous les phénomènes

De la phase 1 (perception) à la phase 2 (abstraction) :

- Lénine - Cahiers philosophiques

La pensée s’élevant du concret à l’abstrait ne s’éloigne pas de la vérité, mais s’approche d’elle

- Mao-Zedong - A propos de la pratique

Il faut soumettre les riches données de la perception sensible à une élaboration mentale qui consiste à rejeter la balle pour garder le grain

Règle 3 : " MODIFIER LE MONDE, ICI ET MAINTENANT, CHAQUE FOIS PLUS PROFONDÉMENT, D’APRÈS L’ASPECT LE PLUS IMPORTANT DE SOI-MEME "

Phase 1 : modifier soi-même (comme partie du monde) : c’est le moment de l’élaboration des décisions

- Marx - Capital I

Ce qui distingue d’abord le plus mauvais architecte de l’abeille la plus habile, c’est que le premier a construit la cellule dans sa tête avant de la réaliser dans la cire

Phase 2 : modifier le monde extérieur à soi-même : c’est le moment de la mise en œuvre des décisions

- Marx - Capital I

Ce n’est pas seulement une modification de formes que l’architecte effectue dans la nature, c’est aussi une réalisation de ses fins : il connaît cette fin, à laquelle il subordonne sa volonté

- Lénine - Cahiers philosophiques

De l’intuition vivante à la pensée abstraite et d’elle à la pratique : tel est le chemin ...

Remarque d’importance civilisationnelle

La méthode que je propose (explicitée par des " règles de responsabilité ") considère l’ensemble des rapports entre soi et le monde, et non (comme le marxisme vulgarisé) les rapports entre soi et le capitalisme uniquement, ce qui est réducteur. Ainsi la méthode que je propose traite à égalité d’importance l’exploitation de toutes et tous par le capitalisme, l’exploitation des femmes par les hommes (question du féminisme), l’exploitation de la nature par les humains (question du développement durable), etc.

Cela ne signifie pas qu’il n’y a jamais des priorités à se donner, de façon RCS évidemment !

La règle " Etre responsable avec ... "

" Etre responsable avec ... " est sans doute la règle de responsabilité la plus neuve, et la plus décisive dans la situation politique actuelle, qui est une situation d’émergence d’un peuple RCS. Elle s’impose comme leçon de l’histoire pour sortir définitivement du stalinisme. Elle se déduit très simplement des règles proposées dans cette contribution ci et dans la précédente. J’exposerai cela dans mon article numéro 3, qui utilise le logiciel E3 spécialement écrit pour la circonstance..


Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0