Accueil > Thématiques > Sciences > "atelier L" "nouveaux concepts nouveaux outils pour la transformation (...) > Le parti pris de la Complexité en Politique.

Vers l’appropriation politique de la complexité : nouveaux concepts nouveaux outils

samedi 26 avril 2008, par Janine Guespin

Le monde, la société, l’économie sont complexes. Cette expression mainte fois lue et entendue, loin de sonner comme un aveu d’impuissance peut devenir un levier pour améliorer l’efficacité des analyses et des actions. C’est à quoi s’attache ce texte.

En utilisant quelques uns des concepts issus de sciences de la complexité, il montre, à partir de quelques exemples de démarches de construction d’outils de transformation sociale, comment ces concepts peuvent aider à les analyser en stimulant la réflexion dans d’autres champs que ceux dont ils sont tirés. Il ne s’agit ici que de fournir un allié à la réflexion politique et non de la remplacer. A lui seul cet outillage conceptuel ne permet pas de donner sens au monde, mais privé de cet outil l’analyse du monde peut perdre son sens, en passant à côté de la complexité, en la niant, ou en s’y perdant.

Ces concepts peuvent aussi aider l’action L’utilisation de la science des réseaux pour penser la cohérence entre la structure d’un réseau militant et ses objectifs en est une illustration. Cela correspond à une nouvelle démarche, dans laquelle une réflexion méthodologique s’articule à la pensée du complexe.

Ces quelques exemples n’épuisent certes pas le sujet. Ils permettront cependant à ceux qui s’en empareront, en articulation avec la méthode dialectique que ces concepts enrichissent et précisent, de mieux décrypter la complexité, et de commencer à la mettre au service d’une volonté de transformation sociale.

Le partage des savoirs est un des enjeux majeurs de la lutte de classes, de la marche de l’émancipation. Il est donc devenu impératif que les militants de la transformation sociale acquièrent (et contribuent à forger) les connaissances nécessaires pour avoir une vision dialectique et dynamique des processus complexes sur lesquels ils souhaitent influer. Il s’agit donc d’expliciter la pensée du complexe, pour que le plus grand nombre de militants de la transformation sociale ait la possibilité de se l’approprier.


Janine Guespin

titre documents joints

Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0