Accueil > Thématiques > Sciences > "atelier L" "nouveaux concepts nouveaux outils pour la transformation (...) > Le parti pris de la Complexité en Politique.

L’espace tripolaire

mercredi 4 juin 2008, par Yves Schwartz

Ma brève introduction voudrait synthétiser comment à mon sens recentrer les contradictions historiques et quel type de posture nous pouvons avoir à leur endroit, dès lors qu’on assume ce concept d’activité. Je pense que cela rejoint la préoccupation majeure de repenser l’agir politique en assumant toutes les difficultés de la "complexité".

A cet égard, je pourrais pointer les lieux d’incertitude essentiels, selon mon approche :

- pourquoi l’histoire ne peut être qu’un mixte d’anticipable et d’inanticipable (seule une pensée "en tendance" est recevable).

- en quoi l’universalité humaine est un creuset permanent de resingularisation.

- en quoi toute catégorie historique ou sociale doit négocier son degré de pertinence à l’aune de la structure universelle de l’activité humaine.

- en quoi la contradiction majeure est peut-être aujourd’hui entre l’argent et l’activité, "l’emballement marchand" (capitaliste) produisant une distance croissante et critique entre la rémunération , l’évaluation, la conduite des stratégies via des ratios quantitatifs monétaires et les "dramatiques de l’activité".

C’est évidemment assez abstrait, mais difficile de faire autrement quand il s’agit d’entrer "directement" en complexité...

Voici aussi deux textes que l’on peut trouver sur le site de notre Département d’Ergologie, http:// www.ergologie.com, rubrique "Textes et Documents", l’un "Discipline épistémique, discipline ergologique...", synthétise les implications épistémologiques de ce qu’implique ce concept d’activité, avec notamment la séparation de nature entre les disciplines de pensée (de science) portant sur les êtres sujets d’ "activité" (au sens du premier texte) et ceux qui sont "sans activité" (sans débats de normes), c’est-à-dire étudiés dans les sciences de la nature. Point qui est susceptible de faire débat vif au sein de ce séminaire. L’autre "Un bref aperçu de l’histoire culturelle du concept d’activité". publié l’an passé dans la Revue électronique @ctivités qui synthétise la structure "ontologique" de mon approche personnelle de ce qui est évoqué par "complexité", avec le noyau de contradiction potentielle interne à l’activité humaine, et donc, à mon sens, à l’histoire.

Yves Schwartz

titre documents joints

Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0