Accueil > Thématiques > Mondialisation > Forums Sociaux

Un changement de système, pas un changement de climat !

lundi 5 juillet 2010

Une transition juste vers un bien-vivre pour tous

Ce texte a été élaboré par le Réseau "Justice climatique et sociale" réuni dans le cadre du FSE d’Istambul. Il appelle à une "juste transition" en Europe.

Les journaux peuvent parler des crises financières et économiques, mais quand nous regardons autour de nous, nous ne voyons pas les produits dérivés et les marchés financiers. Ce que nous voyons, c’est la destruction des communautés, de notre environnement social et naturel, de nos relations les uns aux autres. Ce que nous voyons c’est le capitalisme nous détruisant. Contre cette destruction, et l’austérité qui suit dans son sillage, les gens résistent, les gens se battent, les gens commencent à créer des mondes nouveaux que nous savons être nécessaires : du Ghana à la Grèce, de Copenhague à Cochabamba, de Bangkok à Bruxelles. Nous, mouvements pour la justice climatique et sociale, nous sommes réunis au Forum social européen à Istanbul. Nous faisons partie de ce processus mondial de résistance et de création et nous en inspirons. Mais nous réalisons aussi que nous devons combattre là où nous sommes : pour créer un autre monde, nous avons également besoin de créer une autre Europe et d’abattre les murs de la forteresse qui l’entoure.

Contre ceux qui essaient d’opposer justice sociale et justice écologique, nous affirmons qu’elles ne se contredisent pas. Elles sont et doivent être complémentaires. Notre vision est celle du bien-vivre pour tous et non un cauchemar d’éco-austérité autoritaire.

Contre ceux qui s’opposent à la volonté des gens d’avoir de bons emplois, bien rémunérés et à aller au-delà de la folie de la croissance infinie sur une planète finie, nous appelons à une transition juste dans la manière dont nous travaillons, dans les structures de production et de consommation. Bien qu’il y ait de nombreux domaines où nous aurions besoin de "plus de", nous avons beaucoup besoin de "moins de". Par exemple, nous devons arrêter les pratiques destructrices de production d’énergie impliquant charbon, pétrole, nucléaire et hydroélectrique, ou mettre fin à la folie de construire des voitures individuelles pour tout le monde. Dans le même temps, nous avons besoin de développer des énergies renouvelables contrôlées par la communauté, la souveraineté alimentaire, ainsi que les services publics qui contribuent à notre objectif du bien-vivre pour tous, comme les transports publics gratuits, la santé, le logement et l’éducation. Cela créerait des millions d’emplois socialement et écologiquement utiles .
C’est ce que nous entendons par une transition juste, par la justice climatique : cela ne signifie pas avoir la « bonne position » sur ce qui est en cours de négociation lors des sommets climatiques de l’ONU. Il ne s’agit pas de la teneur en carbone par million dans l’atmosphère. Bien qu’il soit important de changer nos comportements individuels, la justice climatique veut dire qu’il faut fondamentalement changer notre modèle de production et de consommation de denrées alimentaires, de biens, d’énergie, de toute notre vie. Il s’agit enfin de faire amende honorable pour la dette écologique que nous devons au reste du monde.

Nous en Europe ne faisons que commencer sur la voie de la justice climatique, de la création et de la résistance sous différentes formes, telles que l’action directe, la construction d’alternatives locales, la désobéissance civile ou de campagnes publiques pour n’en citer que quelques-unes. Il existe déjà de nombreuses occasions telles que :

- Le 26 août : les actions de solidarité qui coïncident avec le procès à Copenhague de Tash Verco et Noah Weiss

- Été 2010 : Des camps pour le climat et contre les frontières se tiennent dans toute l’Europe

- 29 septembre : journée européenne d’action des syndicats

- Entre le 10 et le 17 octobre, différents réseaux appellent à des cations pour la justice climatique : le 12 sera une journée d’action directe pour la justice climatique, le 16 une journée d’action contre Monsanto

- Du 29 novembre au 10 décembre, le 16ème sommet de l’ONU sur le climat se tiendra à Cancun, au Mexique. Nous allons créer « mille Cancuns » pour protester contre leur fausses solutions et indiquer la voie pour une véritable justice climatique et sociale.

Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0