Accueil > Thématiques > Europe > Alter-sommet européen

ALTER- SUMMIT européen

jeudi 8 novembre 2012

Un article d’Elisabeth Gauthier à propos de la tenue de l’Altersommet prévu pour le printemps 2013 à Athènes rédigé pour La Lettre des relations internationales du PCF

En Europe, nous sommes entrés dans une nouvelle étape de confrontation de classes. Nous ne connaissons pas les moments ni les formes des futurs tremblements de terre qui ne manqueront de secouer l’Europe, mais nous devons anticiper, co-élaborer avec toutes les forces disponibles un projet alternatif d’une Europe sociale, solidaire, écologique, démocratique, féministe et de paix. Nous devons ouvrir le chantier d’une profonde refondation de l’Europe. Pour savoir refuser une approche nationaliste qui permettrait de masquer la véritable nature du conflit avec les forces du capital et risquerait d’opposer entre elles des populations qui souffrent pourtant de la même logique.

La complexité des structures de pouvoir, le déficit démocratique structurel rendent plus difficile la désignation des responsables, des lieux où une intervention politique saurait être efficace. Des intérêts contradictoires entre pays et grandes régions du continent en rajoutent à la difficulté de définir une stratégie de gauche européenne. Interpréter les confrontations en cours comme confrontation de classe est un défi pour pouvoir définir une stratégie de gauche et contrer le développement de nationalismes.

L’imbrication des politiques européennes et nationales dans une situation dramatique et comportant de gros risques pour les peuples européens appelle à considérer l’espace européen comme un champ essentiel pour le développement d’une stratégie de gauche. Il ne s’agit pas seulement d’y ‘renforcer’ l’action, mais de gagner en pertinence et efficacité notamment en articulant les luttes sociales et politiques au niveau national et européen, en formant de nouvelles alliances entre acteurs sociaux et politiques, en politisant les confrontations avec le but de modifier les rapports de force. Face à la généralisation de l’austérité et du démantèlement de la démocratie crée, un champ de lutte commun s’ouvre pour les peuples du Sud, de l’Est mais aussi du Nord de l’Europe. Il s’agit de chercher à mobiliser l’ensemble des leviers utilisables pour changer le cours des choses, en fonction d’objectifs communs et le plus possible simultanément. L’expérience récente avec les élections grecques a montré que la modification des rapports de force dans un pays comme Syriza a su le faire a des conséquences pour toute l’Europe, mais demande en retour des processus de la même nature ailleurs.

La multiplication de protestations est certes indispensable, mais leur addition ne suffit pas pour modifier les rapports de force de façon sensible. La constitution de véritables coalitions d’une nouvelle puissance est indispensable ce qui demande un saut qualitatif en ce qui concerne la création d’espaces de travail et de lutte. Ces dernières années, nous avons constaté la proximité des analyses et propositions de nombreuses forces en Europe. Il s’agit aujourd’hui de faire en sorte que ces convergences se traduisent dans des actes politiques concrets, afin de pouvoir modifier le cours des choses.

C’est parce qu’elle répond aux besoins actuels que l’idée d’un ALTER- SUMMIT européen fait rapidement son chemin.# Lancée depuis fin 2011, cette idée s’est rapidement concrétisée par un appel signé aujourd’hui par plus de 80 organisations dont de nombreux syndicats, des réseaux d’intellectules et des personnalités#. A deux reprises, le PGE et Transform ! ont invité des représentants de syndicats et de mouvements à débattre de leurs converences et du processus que le PGE soutient : lors d’une rencontre très réussie fin mars à Bruxelles et à l’université d’été en juillet en Grèce. Une coordination européenne s’est mise en place à laquelle participe très activement Transform ! ainsi que des comités en Belgique, en France, en Grèce. En France, la coordination nationale pour un Audit citoyen (à laquelle participent PCF et FdG) a déclaré soutenir la démarche, tout comme EELV et plusieurs personnalités socialistes. La CES participant depuis des mois aux réunions européennes vient de décider de soutenir le processus de l’Altersummit. Après avoir rejeté le TSCG, déclaré la journée du 14 novembre journée d’action européenne contre l’austérité en soutien à la grève transfrontalière qui s’étend en Europe, elle montre une nouvelle disponibilté de coopération avec des forces engagées pour une autre Europe ce que favorise cet espace Altersummit créé depuis quelques mois.

La coopération entre les forces sociales et la gauche n’est pas facile. Mais compte tenu du caractère dramatique de la situation, et des convergences fortes entre différents acteurs, le moment est venu d’inventer des rapports nouveaux, de dépasser les limites des forums sociaux européens, évidemment dans le plein respect de l’autonomie de chacun, ce qui suppose d’inventer des formes nouvelles. Le processus de l’AlterSummit inclut le dialogue avec les personnalités et forces politiques qui souhaitent défendre les mêmes options. Felipe Van Keirsbilck (syndicat belge CSEE et coordinateur du processus AlterSummit) ainsi que Pierre Laurent l’avaient formulé ainsi : ne cherchons pas à déveloper une bataille de l’hégémone entre nous, à gauche, mais à nous mobiliser ensemble pour combattre l’hégémonie de nos adversaires.

Concrètement la tenue de l’Altersommet est envisagé pour le printemps 2013 à Athènes. Avant cela, un grand rendez-vous européen aura lieu à Florence du 8 au 11 novembre, à l’initiative des mouvements sociaux italiens, 10 ans après le premier Forum social européen, en 2002.Ce sera un rendez-vous de travail pour aller plus loin dans l’établissement des convergences, l’approfondissement des analyses, l’élaboration des alternatives, la construction d’alliances.

EN PIÈCES JOINTES
L’ARTICLE ET LE 4 PAGES DE PRÉSENTATION

titre documents joints

Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0