Accueil > Thématiques > Alternatives, émancipations, communisme > Toutes les contributions

Nouvelle citoyenneté or not citoyenneté

lundi 24 avril 2006, par Armand Ajzenberg

Ce texte se veut une participation aux débats de l’atelier J - La ville comme lieu de concentration des dynamiques sociales modernes. On ne peut cependant isoler cette thématique particulière de l’objet des journées d’études des 19 et 2 mai 2006 : Alternatives, émancipations, communisme.

Ce qui suit traite essentiellement de citoyenneté. Citoyenneté qu’il faut d’abord définir pour pouvoir l’obtenir par la lutte et ensuite la voir s’implanter, entre autres, dans la ville. Au départ pourtant, un constat : la grande prédiction du Manifeste de Marx et Engels ne s’est pas réalisée. Par quoi, par quelle catégorie remplacer la « dictature du prolétariat » ? À partir du concept lefebvrien de « vie quotidienne », je propose la catégorie « nouvelle citoyenneté ».

Nouvelle citoyenneté qui a beaucoup à voir avec un autre concept : celui « d’autogestion ». Autogestion à laquelle peut être opposée l’idée beaucoup plus vague et ambiguë de « démocratie participative »

Dans la citoyenneté et dans l’autogestion, la ville et le quartier sont présents comme espaces fondamentaux d’une transformation du monde, d’une révolution. Et ce d’autant plus que la classe ouvrière, porteuse des rêves de Marx et Engels, est aujourd’hui une classe défaite, que l’espace productif est celui où une nouvelle citoyenneté aura le plus de mal à émerger. Ce qui donne d’autant plus de responsabilités aux acteurs politiques et sociaux dans/de la ville...

Armand Ajzenberg

Contribution à télécharger ici :

RTF - 63.6 ko
Citoyenneté or not citoyenneté
Contribution d’Armand Ajzenberg à l’atelier J sur la ville.
Espaces Marx, 6 av Mathurin Moreau 75167 Paris Cedex 19 | T: +33 (0)1 42 17 45 10 | F: +33 (0)1 45 35 92 04 | Mentions légales | Rédaction | Plan du site | Contact Suivre la vie du site RSS 2.0